Roman – La salle de bal, Anna Hope

Coucou mes petits chats !

J’espère que vous êtes confortablement installé dans votre canapé avec un plaid et une bonne tasse de thé. Entre de dossier pour l’école (attention ça rigole plus là) je viens vous parler du petit dernier d’Anna Hope que j’ai beaucoup aimé !
Et je suis presque sûre que si vous vous laissez tenter vous allez aimer aussi 🙂

Résumé éditeur

Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l’institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté : les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l’intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un «mélancolique irlandais». Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. À la tête de l’orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l’eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d’esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John. Après Le chagrin des vivants, Anna Hope parvient de nouveau à transformer une réalité historique méconnue en un roman subtil et puissant, entraînant le lecteur dans une ronde passionnée et dangereuse.

Mon Avis

What’s the F*** ! C’est ce que je me suis dis plusieurs fois pendant ma lecture. Bien sur, ce n’est pas une incompréhension totale qui signifierait « pourquoi est ce que tu fais ça » mais plutôt « bordel dire qu’il y a déjà eu des gens comme ça ». Je suis quelqu’un d’assez curieux, je ne cesse de vous le répéter, et ce que j’aime particulièrement dans la littérature c’est qu’elle amène à se poser des questions ou à se renseigner sur des choses qui ont exister. Et là, je me suis retrouver confrontée à la pensée eugéniste et à l’enfermement pur et simple des personnes jugées faibles de manière totalement arbitraire.
Tout le long, je me suis demandée qui était fou, et bien que j’ai ma petite idée sur la question, je ne vous le direz pas. Et je me suis attachée tant à Ella qu’à John, espérant et espérant comme une enfant devant Cendrillon. Et j’ai eu la jolie surprise.
Pour toutes les interrogations et toute la douceur qu’il soulève, je recommande ce livre à 200 %.

Bonne lecture,

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Cat dit :

    Tu en parle bien. Alors je le note. La couverture est belle…

    Aimé par 1 personne

    1. labaronite dit :

      Merci 🙂 J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre.

      Aimé par 1 personne

  2. lespetitstracasdevanessa dit :

    Ton article donne réellement envie de lire le livre alors hop, inscrit à ma PAL 🙂
    Merci ! 🙂

    J'aime

    1. labaronite dit :

      Merci, j’espère qu’il te plaira 🙂

      J'aime

  3. Ton avis me tente beaucoup!

    Aimé par 1 personne

    1. labaronite dit :

      J’espère que la lecture sera agréable 😉

      J'aime

  4. Julie Dionaea dit :

    C’est un roman intense et très intéressant, j’ai beaucoup aimé aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s