Roman le fils du Héros, Karla Suarez

Coucou les books trotters !
Aujourd’hui, je vous amène à Cuba, grâce au dernier roman de Karla Suarez paru chez Metaillé pour cette rentrée littéraire. Un petit plaisir de lecture que je vous invite à découvrir de ce pas. Avec en fond un peu de musique cubaine et portugaise, histoire de se mettre dans l’ambiance.

Résumé éditeur
Ernesto a 12 ans lorsqu’on lui annonce la mort de son père dans les troupes cubaines envoyées en Angola. Fini les aventures trépidantes avec ses amis Lagardère et la belle capitaine Tempête, lui, le courageux comte de Monte-Cristo, se voit obligé de devenir « le fils du héros’, une tâche particulièrement lourde dans un pays socialiste.
Plus tard, obsédé par cette guerre dans laquelle son père a disparu, il étudie avec passion cette période sur laquelle les informations cubaines ne sont pas totalement fiables. Il tente alors de reconstruire l’histoire de la mort de son père et se rend compte que tout ne s’est pas passé comme il l’a imaginé. Faire la guerre est plus compliqué que ce qu’on croit.
Oscillant entre passé et présent, entre douleur et passion, Karla Suárez trace avec ironie et lucidité le portrait d’une génération écrasée par une vision héroïque de l’histoire et qui a dû construire, à travers les mensonges et les silences de l’idéologie étatique, ses propres rêves et ses propres voies vers la conquête de la liberté individuelle.

Mon avis :
L’histoire dont on ne parle pas, voilà ce que j’ai aimé dans ce roman. L’auteure nous place dans la peau d’un enfant cubain devenu adulte en quête de réponses sur son passé.
Au delà de tout le contexte social et politique de Cuba, j’ai beaucoup apprécier qu’on parle de cette quête d’identité, de la place d’un enfant privé de son père par une guerre dont on ne comprend pas le sens. De cette recherche de réponse, de la relation entre ceux qui reste, de l’histoire, de l’imaginaire et des réponse qu’il peut parfois apporter en substitution à la vérité, pour comprendre.
J’ai apprécié l’écriture, qui nous pousse à avoir envie de savoir, à comprendre puis détester les personnages, les non-dits, les mensonges par omission.
Je recommande cette lecture, qui amène à porter un œil nouveaux sur la société cubaine mais aussi sur les conséquences d’un régime politique pour les populations. Une histoire très bien ficelée qui pousse à se renseigner un peu sur la place de Cuba dans les conflits internationaux.

Bonne lecture 🙂

Capture-du2019eu0301cran-2017-10-12-au0300-06.13.23.png

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Cat dit :

    Ca je note! une belle journée…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s