Roman – Qui ne dit mot consent, Alma Brami

D23338
Coucou les bébés chats !

Comme il est bon parfois de se prendre une bonne claque à la lecture d’un livre. Simplement pour nous rappeler que quelque part sur cette Terre, ça existe, pas loin de chez nous, ça existe… C’est exactement ce que j’avais ressenti avec les putes voilées n’iront jamais au paradis qui vient de sortir en poche et que je vous conseille. Mais c’est aussi ce que j’ai ressenti avec ce roman d’Alma Brami : une claque, bien grosse, pour te remettre à ta place.

Résumé éditeur

Émilie a suivi son mari à la campagne quand les enfants étaient encore petits, depuis ils ont grandi et quitté la maison. Dehors, il y a une vigne qui donne des raisins, il y a aussi une table en bois, des chaises, un banc, pour les petits déjeuners copieux, il y a des tommettes rouges dans le salon, un grand escalier qui mène à l’étage, et à l’étage, une chambre d’amis.
Chaque famille a ses secrets.
Que se passe-t-il dans cette maison au bout de la route du grand chêne?

Dans ce terrible huis clos, Alma Brami dresse brillamment le portrait d’une femme meurtrie pour qui le couple est devenu un piège.

Mon avis :

J’ai passé la moitié, voir les trois quarts du livres à réfléchir à la manière dont j’allais lui briser les coucougnettes. Moi, la fille indépendante, qui refuse qu’on lui dise comment il faut qu’elle se comporte, surtout pas un homme, j’ai eu du mal à me mettre dans la peau d’Émilie. Et puis j’ai n’ai pas voulu m’y mettre, pour regarder ça comme on verrait une voisine tomber dans une relation dangereuse.
Alma Brami nous propose dans un court roman, une histoire qui allie la dépendance amoureuse, la perversion narcissique, la notion d’ascendant psychologique et le déni. C’est avec brio même qu’elle met en place un bout de vie qui nous prend aux tripes, jusqu’à la larme et qui nous rappelle inlassablement que des types comme ça, ça existe, et qu’ils sont toujours trop nombreux.
J’ai beaucoup aimé donc, même si je concéde qu’il faut être en forme pour lire ce genre de roman, je crois qu’il est bon aussi de sortir parfois de sa zone de confort et de se confronter à la réalité qui n’est pas toujours rose ^^

Bonne lecture mes loutres,

Capture-du2019eu0301cran-2017-10-12-au0300-06.13.23.png

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Oh il a l’air original ce livre ! Merci pour la découverte !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s