Roman – Histoire de la princesse de Montpensier, Madame de Lafayette

le

Coucou mes loutres !

Sur Instagram, j’ai décidé de participer au Reading Classique Challenge initié par lillyandbooks. Chaque mois, deux auteurs classiques ont été selectionnés et chaque lecteur peut choisir dans la bibliographie de ces deux auteurs sa ou ses lecture(s) pour le challenge.

Ce que j’ai apprécié dans cette initiative c’est d’avoir une auteure et un auteur dans la sélection mais aussi de pouvoir choisir. Parce qu’avec le travail et toutes les nouveautés, je n’ai parfois pas le temps ni le courage de me lancer dans les gros pavés. Et puis mince, pour une fois qu’on est libre comme l’air de choisir nos titres pour un challenge, je dit OUI !

Du coup, j’ai décidé de commencer par Madame de Lafayette et de lire l’Histoire de la princesse de Montpensier.

Résumé éditeur :

 » M.de Guise ne se mêlait point dans la conversation, et sentant réveiller dans son cœur si vivement tout ce que Mme de Montpensier y avait autrefois fait naître, il pensait en lui-même qu’il pourrait demeurer aussi bien pris dans les liens de cette belle princesse que le saumon l’était dans les filets du pêcheur. »

Mon avis :
Ah, la joie des folio à 2 €, quelle magnifique initiative ! L’accés à des millions d’auteurs classique pour trois fois rien, ça donne envie de tous les collectionner !
Quand je me suis lancée dans la lecture, j’ai abordé ce moment presque avec réjouissance, j’aime les classiques et on ne me l’enleverra pas. Pourtant, et avec tout le mérite que l’on peut attribuer à Madame, j’ai trouvé ça incroyablement plat. En sortant d’Orgueil et préjugés, les compte-rendus de bals me sont parus fades et sans intérêts.

Je sais que c’est dû au contexte social de l’époque mais la morale que j’ai réussi à faire ressortir ne m’a pas rassurée du tout… Désamour, jalousie, esprit litigieux de la femme… Sur les trois nouvelles, même schéma, une femme super jolie qui attire tous les regards, des hommes tous d’accords sur la notion de beauté. Les femmes aux sentiments partagés qui aiment parfois plusieurs hommes en même temps. Et au milieu de tout ça, la jalousie excessive et tous les bons clichés touchant les personnages de l’époque…
Barbant donc, mais au moins, il a l’avantage d’être rapide à lire et je peux donc fièrement dire que c’est fait.

C’est mon deuxième article de l’année et pour l’instant je n’ai eu que des avis mitigés sur mes lectures, j’espère que ça ne va pas durer trente ans sinon je rebaptise le blog « désamour littéraire  » =)

Bien à vous,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s