Roman – De la terre à la lune, Jules Verne

IMG_0351

Coucou mes petits chats !

Aujourd’hui je reviens avec une lecture classique que j’ai choisie dans le Reading Classics Challenge (rendez-vous sur Instagram pour plus de détails). Pour le mois de Janvier nous avions le choix dans les bibliographie de Jules Vernes et de Madame de Lafayette. Je vous ai déjà parlé de ma lecture de Madame de Lafayette ici, me revoici aujourd’hui avec ma lecture de Jules Verne qui à bien clôturer mon mois de Janvier. Et je vous avoue que je n’avais jamais lu de Jules Verne, que j’avais un peu peur et que j’ai été agréablement surprise !

Résumé éditeur :

A la fin de la guerre fédérale des états-Unis, les fanatiques artilleurs du Gun-Club (Club-Canon) de Baltimore sont bien désoeuvrés. Un beau jour, le président, Impey Barbicane, leur fait une proposition qui, le premier moment de stupeur passé, est accueillie avec un enthousiasme délirant. Il s’agit de se mettre en communication avec la Lune en lui envoyant un boulet, un énorme projectile qui serait lancé par un gigantesque canon ! Tandis que ce projet inouï est en voie d’exécution, un Parisien, Michel Ardan, un de ces originaux que le Créateur invente dans un moment de fantaisie, et dont il brise aussitôt le moule, télégraphie à Barbicane : « Remplacez obus sphérique par projectile cylindroconique. Partirai dedans »… Avec ses personnages parfaitement campés, son humour toujours présent, De la Terre à la Lune est une des grandes oeuvres de Jules Verne, une de ses plus audacieuses anticipations.

Mon avis :

Jules Verne ou le pouvoir de vous emporter dans des aventure où vous n’imaginiez même pas vous embarquer. Même pas en rêve. Dans mon cas, l’expérience extraordinaire que mène un Gun Club américain pour envoyer un boulet de canon sur la lune. Non mais sérieux les gars, un Gun Club ?! Pour la petite pacifiste qui imagine des guerres de paillettes de licornes, NO WAY ! Et si en plus ce Gun Club est américain ? WTF ? Ils sont fous ces Américains.

Pourtant, de la première à la dernière ligne, je n’en ai pas loupé une seule miette… Il a pris quoi Jules pour nous faire accrocher comme ça ? Si j’avais du temps pour lire toute sa bibliographie je le ferais, c’est pas l’envie qui manque après cette première lecture. Parce que là je suis prête à embarquer en ballon ou dans le Nautilus sans faire d’histoire.

J’ai qu’un seul regret cependant : pourquoi les profs de français nous obligent-ils à lire Balzac ou Giono et pas Verne purée de bazar ?!

Bonne lecture mes chatons !

Capture-du2019eu0301cran-2017-10-12-au0300-06.13.23.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s