Albert Espinosa, extraterrestres, sixième sens et découverte

IMG_0794.JPG

¡ Holà !

HOUUURRRRAAA ! Elle publie deux articles à la file ! Serait-ce le début d’une relation stable et durable ? Une relation basée sur des rituels ? Un contrat bilatéral dont les termes seraient respectés ? 

Je n’irais pas jusque là, j’ai quelques articles sous la main à vous soumettre et je vais tenter d’en programmer le plus possible pour pouvoir faire face à mes prochains coups de bourre avec plus de dignité que ce fichu BTS. Mais je préfère ne pas faire de promesses, j’aurais trop peur de les briser.

Commençons par un article par semaine, pour le reste on verra plus tard.

Et donc je viens aujourd’hui vous parler de ma découverte de Albert Espinosa avec son : Todo lo que podríamos haber sido tú y yo si no fuéramos tú y yo. 

En route mauvaises troupes …

Résumé éditeur

🇪🇸 ¿Y si con solo mirarte pudiera desvelar tus secretos? ¿Y si con solo mirarte pudiera sentir con tu corazón? ¿Y si en solo un instante fuera posible saber quiénes somos el uno para el otro?

Marcos acaba de perder a su madre, una reconocida bailarina que le ha enseñado todo en la vida, y decide que su mundo ya no puede ser igual sin ella. Justo en el momento que va a dar un giro a su vida, una llamada de teléfono cambia radicalmente los acontecimientos. “Mi don es difícil de explicar. Cómo aprendí a utilizarlo es mucho más extraño de relatar. Pero deseo hacerlo. Deseo contároslo. Hay cosas, detalles pequeños que forman parte de uno mismo y hacen que seas como eres. Y el don era algo que me definía. Aunque lo utilizaba poco. Hacía que me sintiera más vivo.”

🇫🇷 Madrid, 3h du matin. La mère de Marco, une célèbre chorégraphe, est morte la veille – et pour lui, sans elle, rien ne peut plus être comme avant. Il nous parle du sommeil, des rêves, du bien que cela lui procure en attendant le médicament qui lui permettra de ne plus jamais dormir.
Marco a un don : il voit dans les souvenirs des gens, et la police fait souvent appel à lui. Aujourd’hui, on lui demande d’examiner « l’étranger », pour tenter de découvrir son passé et sa véritable identité. Leur rencontre se révèle surprenante car ils possèdent le même don. Ayant inversé les rôles, l’ « étranger » le supplie de l’aider à s’échapper.
Une fable sur la perte, la douleur et l’amour, empreinte de tendresse mélancolique. Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour retrouver un être qui nous a été cher ?
Un roman qu’on lit d’une traite, d’abord étonné puis captivé, et transporté dans une autre galaxie
Un best-seller à la fois ingénu et transgressif, d’une totale originalité, hymne à l’amour impossible sur terre et peut-être ailleurs.

Mon avis

Difficile. En fait, je ne sais pas si je devrais faire ici mes chroniques de lecture en VO. Je ne me sens pas légitime de les faire en VO et je ne suis pas sûre de l’intérêt de les faire en français. Bref, peut-être qu’un jour je proposerais une version bilingue, pour l’instant non.

En voyage en Espagne, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un tour à la casa del libre de Castellón. Et bien évidemment, j’ai trouver de quoi acheter. C’est ainsi que j’ai lu Todo lo que podríamos haber sido tú y yo si no fuéramos tú y yo. Et j’avoue avoir pris ce livre parce que j’avais entendu parler d’Albert Espinosa plus que pour l’histoire. D’ailleurs, je n’ai même pas lu la quatrième de couverture.

J’ai été surprise de débarquer dans une histoire chelou de sixième sens, d’extraterrestre mais en fait non… Un peu surprise, rien de plus.

Pourtant, je me suis laissée porter par l’auteur et par une écriture fluide et facile à comprendre et j’ai beaucoup aimé cette histoire.

Je suis contente de mettre laisser prendre par l’intuition, mon flair à bien fait son job et je pense que je vais même profiter de mon prochain voyage espagnol pour creuser une peu ma connaissance de l’auteur, en espérant que celui-ci me fasse sortir de ma zone de confort avec autant de douceur et de plaisir.

Je recommande donc ce titre à tous les hispanophones ou aux francophones en version françaises. Un bon roman pour parler d’amour, de deuil et d’acceptation.

Bonne lecture,

Capture-du2019eu0301cran-2017-10-12-au0300-06.13.23.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s