Dordogne – Réserve Zoologique de Calviac

DSC_0769

Coucou les lapinous !

Quatrième semaine en pays Sarladais avec aujourd’hui la visite de la réserve zoologique de Calviac. Un beau projet qu’il nous tenait à seau de partager avec vous !

Allez, c’est parti, on embarque !

Mission préservation des espèces menacées

DSC_0766

Les zoo en général, c’est vraiment pas notre came. Des animaux enfermés dans des cages trop petites juste pour que 10 000 touristes par jour, viennent les observer, sans se préoccuper de leur sort ou de leurs conditions de vie, très peu pour nous !

Peut-être parce qu’on aime les animaux… 

Alors imaginez un peu notre engouement face à cette réserve, véritable conservatoire des espèces menacées, institution à but non lucratif dont la visée est de sensibiliser les visiteurs et agir contre l’extinction de ces espèces en voie de disparition ?

Plus d’une heure et demie de balade au milieu des animaux en danger, voir même parfois dans les espaces, comme c’est le cas avec les chouette ou les lémuriens… Et des enclos suffisaient grand pour que chacun y trouve son compte.

4 univers : 30 espèces parfois inconnues

DSC_0792

Des animaux d’Europe, d’Océanie,  de Madagascar ou encore d’Amérique latine. Tout au long du parcours nous avons pu voyager aux quatre coins du globe et découvrir des espèces que nous ne connaissions pas, d’autres que nous n’avions jamais vu, soit en vrai, soit d’aussi près. Comme par exemple les fossas ou les hapalémur ou encore les gloutonsou même le loup à crinière ! 

L’émerveillement est au rendez-vous durant toute la balade et des panneaux explicatifs sont là pour expliquer les lieux et modes de vie de chaque espèce mais aussi le degré de menace et les actions mises en place par la réserve pour la préservation de celles-ci.

Totem scout et larmes de joie

DSC_0875

Bon, je ne vais pas passer par quatre chemin, ayant passé quelques années de ma vie chez les Éclaireuses Éclaireurs De France (branche laïque du scoutisme français), j’ai été, à un m’ment donné, affublée d’un totem dont je ne suis pas peu fière il est vrai …

Bref, selon d’autres, l’animal qui me correspondrait le plus serait un singe, le saïmiri, qui meure littéralement d’ennuie si il est tout seul et qui est le plus bavard des singes sud-américains… Bon ok, c’est aussi l’être vivant qui possède le plus gros cerveau proportionnellement à sa taille, et ça, ça en jette un peu tu vois ?

Comme je ne suis pas la pour vous vendre ce singe, je vous annonce juste que c’est la première fois de ma vie que j’en voyait en vrai. Et que j’ai presque pleuré… Et que Chacha  bien faille me laisser là-bas pour que, je cite, « tu retrouves ton état naturel et tes cousins ». Pas sûre que les soigneurs auraient appréciés…

Enfin, on en a quand même acheté un en peluche pour en adopter un à la maison !

Vote et prise de position

DSC_0913

Au delà de l’aspect pédagogique et ludique de toute la visite, quelque chose à attiré notre attention. Dès la caisse, on nous a donner un jeton de vote en nous expliquant que dès la fin de la visite nous pourrions choisir un projet qui nous tient à coeur parmi plusieurs propositions et que la moitié de notre ticket serait reversé à ce projet.

Autant vous dire que le choix est cornélien et qu’on ferait bien les tour 150 fois pour voter partout.

Aussi, il est possible de faire un don et même de parrainer certains animaux ! Et ce, dès le site internet que voici !

Une très bonne visite qui à beaucoup de sens.

Bonne découverte !

Capture-du2019eu0301cran-2017-10-12-au0300-06.13.23.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s