Humour, carte de fidélité et attaque au poireau, Zaï Zaï Zaï Zaï de Fabcaro

IMG_0913.JPG

Coucou les lapins lecteurs !

En cette première semaine du mois de Juillet je viens vers vous pour vous parler BD, parfait pour l’été, à glisser dans son sac, la BD est un bon moyen de survivre aux éternels « Maman, t’as vu comme je cours vite ! » « Maman, regarde mon château de sable il est beau !  » « Maman ?! ».

Enfin, moi j’en sais trop rien, je dis ça parce que parfois, je vais à la plage et qu’il y a des morveux qui font ça, mais peut-être que c’est juste sur la portion de plage sur laquelle je vais… Peut-être.

Sur ce, on y va ?

Résumé éditeur

Verso_247241.jpg

Un auteur de bande dessinée, alors qu’il fait ses courses, réalise qu’il n’a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l’auteur le menace et parvient à s’enfuir. La police est alertée, s’engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles. Assez vite les médias s’emparent de l’affaire et le pays est en émoi. L’histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d’engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l’auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l’ensemble de la société. Voici le nouveau récit choral de l’imparable Fabcaro, entre road-movie et fait-divers, l’auteur fait surgir autour de son personnage en fuite, toutes les figures marquantes -et concernées- de la société (famille, médias, police, voisinage…) et l’on reste sans voix face à ce déferlement de réactions improbables ou, au contraire, bien trop prévisibles.

Mon avis

Voilà un petit moment que je ne m’étais pas plongée dans une BD! Et comme j’avais bel et bien besoin de légèreté vu mes dernières lestes, j’ai fait un petit tour chez mes spécialistes préférés (qu’il va être dur de les remplacer une fois quoi aura déménagé !). Et comme toujours, j’ai fait confiance les yeux fermés malgré les doutes exprimés par le librairie. Et j’ai bien fait.

Autant ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de BD, autant je ne me souviens pas de la dernière fois qu’on m’a fait une blague absurde.

Et là, c’est de l’humour complètement absurde. Du coup, j’ai été deux fois plus contente d’être passée voir les garçons. Et d’avoir découvert Fabcaro. Et malgré ma crainte de ne pas me faire aux dessins un peu atypique, j’ai très vite pris le pli ! Une très bonne surprise qui m’a donné envie de sortir de ma zone de conforter BD (ce que je m’autorise assez souvent) pour découvrir de nouveaux dessinateurs.

En bref j’ai aimé :

  • Découvrir Fabcaro
  • L’humour absurde qui consiste à être, entre autre, poursuivi pour avoir oublié sa carte de fidélité
  • Découvrir les éditions 6 pieds pour terre.
  • Le dessin simple et à la fois très complet auquel je n’étais pas sure de me faire.
  • La conclusion qui m’a fait mourir de rire
  • L’envie de partager cette lecture avec quelques uns de mes vieux copains.

Je vous recommande de vous plonger là dedans avec beaucoup de plaisir !

Bonne lecture,

Capture-du2019eu0301cran-2017-10-12-au0300-06.13.23.png

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s