La massaia, Naissance et mort de la fée du foyer, Paola Mansino

IMG_1299.JPGCoucou mes chatons !

Je fais une petite entorse au rituel qui veut que je poste un article de livre par semaine, le mardi. Mais là, on a une nouveauté qui mérite que vous vous penchiez dessus tout de suite. 

Quand j’ai reçu un message sur Instagram de Marie et Jeanne des éditions de la Martinière, je dois dire que j’ai été surprise et ravie. Parce que j’aime partager avec vous mais que le fait d’être solliciter par une maison d’édition ne me paraissait pas quelque chose d’atteignable à mon échelle.

Quoi qu’il en soit, je remercie les filles et les éditions de la Martinière de m’avoir fait confiance !

On y va ?

Résumé éditeur

Une fable littéraire, féministe et anti-conformiste, jamais publiée en France.

À la façon du héros du Baron perché de Calvino qui voulait passer sa vie sur la cime des arbres, la jeune fille du roman vit… Dans une malle, dont elle ne sort jamais.
Celle-ci lui sert de « lit, d’armoire, de chambre ».
L’héroïne, totalement négligée, devient sale, repoussante, davantage absorbée par ses questionnements sur le sens de son existence que par son apparence. Jusqu’au jour où les différentes pressions sociales et familiales ont raison d’elle : elle consent à sortir de son abri. C’est alors qu’advient sa « vraie naissance » – du point de vue des autres du moins. Mariée à un vieil oncle, elle s’applique à rentrer das le rang. Devenue une parfaite maîtresse de maison, elle ne cessera pourtant de ressentir les tentations de la liberté.

Mon avis

Il est costaud ce livre. Entre poésie, théâtre et surréalisme nous suivons le destin de La Massaia, d’abord à l’intérieur de sa malle, puis dans le monde. Celui des autres auxquels elle n’arrive pas très bien à s’intégrer.

Ce qui m’a le plus plu dans cet ouvrage c’est la pluralité et le non-conformisme de l’héroïne. Tout le long elle est elle-même, que ça plaise ou non. Et je trouve que c’est assez exceptionnel pour un personnage féminin, qui plus est au moment de la rédaction de ce livre, de pouvoir dire merde à tout ce qui l’entoure quand elle le souhaite.

Vers le milieu du livre il y a un passage un peu surréaliste que je ne suis pas sûre d’avoir complètement apprécié à sa juste valeur, mais dès que ça part un peu loin je comprend plus rien donc je laisse filer. Ça n’a pas non plus été déplaisant à la lecture, mais je suis juste pas sûre d’être dans le vrai.

Enfin, j’ai beaucoup aimé les messages transmit par l’héroïne qui est on ne peu plus féministe. Ses réflexions sur la place d’une femme dans le foyer sont juste exceptionnelles.

Bref, je vous recommande chaleureusement ce titre qui sort en librairie aujourd’hui !

Bonne lecture,

Capture d_écran 2018-07-01 à 11.07.35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s