BD, Ulule et découverte fantastique

IMG_1293.JPG

Coucou les chatons !

Vous le savez pour ce qui viennent régulièrement faire un petit tour par ici, dès que je peux me le permettre, j’aime aller faire un tour sur Ulule, pour dénicher des petites perles, que ce soit de littérature, de BD ou de création. C’est ainsi que j’avais mis la main sur l’édition d’Orgueils et Préjugés illustrée par Margaux Motin (d’ailleurs attention Raison et Sentiment à surveiller en septembre), ou encore la BD dont je viens vous parler aujourd’hui. 

Il s’agit d’un dessinateur Toulousain, et son personnage exerce le métier de commis de cuisine (vous comprenez bien que je n’ai pu que craquer et soutenir ce projet). Et je pensait offrir cette BD à mon frère, mais quand même, je l’ai lu avant et je vous en dis plus tout de suite.

On y va ?

À propos de la BD

Fayot c’est une bande dessinée qui raconte l’histoire d’un mec lambda, qui doit faire face aux méandres d’une existence tout à fait normale. Plus tôt que prévu, il se retrouve catapulté dans le monde du travail. Il le découvre d’abord pendant quelques années en étant cuisinier, pâtissier, serveur, caissier, homme de ménage, larbin quoi.

Le premier volume raconte avec humour et bien trop peu de romance, les coulisses d’un univers hostile à travers le regard d’un pauvre type tombé là par-hasard. C’est vraiment cool. Il faut aimer l’absurde, l’auto-dérision et le sarcasme, accrochez vous.

Pour lire cette bande dessinée il vous faudra :

– Avoir au moins niveau CE2 niveau lecture

– Une pincée d’humour niveau CE2 aussi du coup

– Une cuillère à soupe de références ciné

– Avoir vu « Les yeux dans les Bleus »

PS : Avoir bossé dans la restauration est un plus

Mon avis

Une perle. J’aurais du mal à en dire plus.

Le fait est que cette BD se lit toute seule et qu’elle est remplie d’humour. Je sais que je suis bon public et qu’il en faut peu pour me faire rire, mais j’ai vraiment ri.

Entre les difficultés du métier et, avouons nous-le, la crise qui fait fléchir chaque jour de plus en plus de trentenaire (vous savez Tchernobyl ?), les références et le second degré sont juste agréablement dosés.

Un bon moment donc pour cette BD qui laisse quand même un sale goût de reviens-y qui nous fait espérer un Fayot #2 pour bientôt.

Dans tous les cas, je vous recommande de suivre la page insta de Pierre (le dessinateur) ou sa page Ulule et de sauter sur l’occasion d’un prochain tirage.

Bonne lecture ,

Capture d_écran 2018-07-01 à 11.07.35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s