Roman – Une bobine de fil bleu, Anne Tyler

Coucou les chatons,

Tout d’abord je prends cinq minutes pour vous souhaitez à tous une bonne et heureuse année 2019. Qu’elle vous apporte de la joie, de l’amour et bien évidemment : beaucoup de lecture !

En ce mardi lecture je viens vous parler d’un petit roman familial : Une bonbine de fil bleu d’Anne Tyler. Roman qui m’est tombé dans les mains un peu par hasard et que je vous recommande vivement !

On y va ?

Resumé éditeur

Portrait d’une vieille maison de Baltimore et de ses habitants à travers plusieurs générations, le vingtième roman d’Anne Tyler est comme souvent celui d’une famille trop heureuse pour être vraie.
Épicentre du texte, Abby, la pièce rapportée, la femme de Red Whitshank, mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous (et parfois quelques autres invités de passage) autour d’un repas ou d’une conversation. Pourtant, quand commence le récit, si tous les enfants sont de retour à Baltimore, c’est parce qu’Abby les inquiète. Comportements étranges, pertes de mémoire, le coeur de la famille Whitshank semble battre de travers. Même Denny, le fils rebelle, s’en émeut.
Avec humour, mélancolie et une grande économie de moyens, Anne Tyler recompose le drame doux-amer d’une famille qui se croyait plus heureuse que les autres. Elle l’était, c’est vrai, mais au prix de mille petits arrangements avec la réalité, sur fond de silences courtois et de mensonges de circonstances.

Mon avis

Ce livre n’est pas un bijou, qu’on se le dise. Je n’ai pas l’habitude de vous mentir, et je ne vais pas commencer cette année.

Néanmoins, j’ai passé un bon moment de lecture en companie de la famille Whitshank. Découvrir leur secret et les histoires sommes toutes banales d’une famille nombreuse. Les non-dits, les trop-dits, la vieillesse, les inquiétudes qui rapprochent toujours, c’est tout cela qu’on vit avec les Whitshanks au travers des pages d’Anne Tyler.

Ce que j’ai aimé trouver dans ce livre c’est le rapport entre une famille et la maison qui a vu grandir les enfants, génération après génération. Comment ces murs ce sont-ils retrouvés là, comment chacun y a trouvé sa place, sa vie …

Cette histoire est touchante à plus d’un moment, et malgré quelques longueurs, je me suis attachée  chacun des personnages qui l’a compose. Comme si je les avait déjà tous rencontré au moins un fois, comme si chacunes de leurs personnalités se retrouver, un peu, dans les gens qui nous entourent.

Par contre, j’ai trouvé dommage que la bobine de fil bleu qui donne son nom à l’histoire ne soit pas plus présente tout au long de l’histoire, comme le fil rouge qui relierait tous les personnages au delà des liens du sang. Mais comme je ne suis pas l’auteur, j’ai juste le droit de dire que je trouve ça dommage.

Si vous aimez les sagas familiales, je vous le conseille. C’est un bon moment de lecture, même s’il ne faut pas trop lui en demander.

Bonne lecture,

Capture d_écran 2018-07-01 à 11.07.35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s