Netflix – Qu’est-ce qu’on regarde après ? [4]

Coucou les loutres !

Welcome au début du mois de Mai, et comme tous les débuts de mois cette année, je vous fais faire un petit tour de ce que j’ai regardé sur Netflix.

Bien entendu je vous épargne le fait que j’ai Bingewatché La Casa de Papel et Elite, je ne pense pas que ces deux séries aient besoin d’être mises en avant 😉

Comme d’habitude je suis curieuse de savoir ce que vous avez regardé en Avril 😉

Self Made –

Waouh ! Women, watch this series, right now ! C’est la première mini-série que j’ai regardée en avril et je dois dire qu’elle est très inspirante. Inspirée de faits réels cette mini-série nous rappelle que si on a la fibre commerciale, on peut voler l’idée de quelqu’un d’autre (si cette autre personne est particulièrement imbuvable of course) et devenir millionnaire.

Non, j’rigole (à moitié). Le message qui est transmis par cette mini-série de 4 épisodes c’est que quoi que vous ayez comme frein dans votre vie (que vous soyez une femme, une femme noire, une mère, ou une femme noire et mère, vous pouvez à force de travail et d’acharnement devenir celle que vous voulez être, avoir du poids, du pouvoir, de l’argent, de la reconnaissance ou toute autre chose que vous souhaitez incarner.

Et qu’une fois que vous aurez commencé à gravir la montagne de la réussite, il est important de ne jamais oublier d’où vous venez pour apporter votre pièce à l’édifice et permettre à d’autres de surmonter les obstacles que vous avez surmontés.

Pionnières on a dit.

Freud –

Complètement psycho cette série.

C’est complètement barré, j’ai même pas les mots. Moi j’ai vu Freud, ma passion pour la psychologie humaine à parlé, j’ai regardé quoi.

Enfin j’ai regardé mais comme je suis un peu une méga flipette, genre méga flipette, j’ai fermé les yeux quelques fois.

Et j’ai toujours pas les mots tellement c’est perché à la cocaïne cette série. Mais ça valait le coup c’était plutôt cool. Pas extraordinaire mais plutôt cool.

L’amour c’est mieux à deux

Le film d’ado attardée du mois. Vous l’attendiez pas hein ? Il s’agit en fait d’un revisionnage parce que je l’avais vu au cinoche quand il est sorti.

Pour être très claire, je fais partie de cette catégorie de personne qui aime les films français et j’ai un amour inconditionnel pour Manu Payet ET Clovis Cornillac. Donc les prod où ils sont tous les deux, autant vous dire que c’est un mélange entre un doudou et du pain béni pour moi.

Bon, on n’est pas sur du particulièrement ouf, ou particulièrement drôle mais il est mignonnet (elle a osé). Et c’est pas mal pour une soirée moy-moy niveau moral (genre quand tout le monde est confiné avec son mec et te rappelle en Fake post Instagram que t’es solo dans ton appart).

Unorthodox –

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans cette mini-série. Pourtant, j’ai un intérêt profond pour la découverte de cultures autre que la mienne. Il faut savoir que c’est une adaptation d’un livre autobiographique, et que cela donne une portée toute particulière au visionnage.

En fait, ici les us et coutumes (qu’est-ce qu’elle parle bien) de la communauté hassidique ne sont qu’une toile de fond de l’histoire -pas si rare- d’une jeune adulte qui cherche à fuir son environnement familial. Ça ne choque pas trop cependant et ça donne envie de découvrir plus.

Ce que j’ai aimé au final dans cette série c’est qu’Esther n’est pas toujours représentée comme une femme forte. Elle est humaine, elle doute, elle a peur, et l’envol n’est pas rose, ni facile. Et puis il faut souligner le jeu d’acteur de Shira Haas qui est absolument magnifique dans le rôle d’Esther.

Mes premières fois –

Ah ben oui, il en fallait une de plus de série d’ado bien comme on les aime… Je me suis donc plongée dans Mes premières fois.

Plongée c’est bien le mot car je ne suis plus trop sûre d’avoir respecté les préconisations de Netflix France sur twitter : « N’oublie pas de faire des pauses entre chaque épisode. On dit ça pour tes yeux. »

Tout y est : la fille pas populaire avec une vie absolument merdique, le beau gosse du lycée, la copine qui n’ose pas s’avouer à elle même qu’elle aime les filles, ce mec relou mais toujours là… Bon combo pour cette série à mater sans se prendre la tête le dimanche matin avec un bol de chocolat chaud (que dis-je, une marmite de chocolat chaud)

Bon évidemment il faut aimer les séries bien clichées, mais perso j’adore et vous commencez à le savoir.

4 commentaires sur “Netflix – Qu’est-ce qu’on regarde après ? [4]

Répondre à Stephanie Berth Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s